jeudi 3 août 2017

Interview vidéo de Robert Pattinson avec Kristien Morato - Press Junket Good Time - Los Angeles - Le 2 Août 2017



Traduction :

La journaliste lui demande comment il va, cela fait 3 ans depuis qu'elle l'a vu pour la dernière fois. 
Journaliste : Quelle est votre définition d'un bon moment (Good Time) ?
Robert : Ma définition d'un bon moment est probablement aux yeux de la majorité des gens un mauvais moment. 
Journaliste : Vous devez expliquez cela !
Robert : J'aime l'extrême, j'aime quand les choses deviennent folles, j'aime être entouré de personnes dingues, j'aime les situations que la plupart des gens trouvent insupportable et intenable. J'aime tout cela. Quand tout le monde va paniquer, cela me rend vraiment calme, j'ai comme une décharge de sérotonine après coup. 
Journaliste : Vous devez donner un exemple, car maintenant vous m'intriguez !
Robert : Il y a des temps où mes amis de Londres... enfin pas vraiment mes amis, mes amis sont aussi des personnes folles mais j'ai des connaissances qui me disent "que fais-tu dans cet endroit, c'est comme si tu traînais avec des psychopathes, et moi je réponds 'de quoi parles-tu, ce sont des personnes normales". 
Journaliste : je n'ai aucune idée de ce dont vous parlez !
Robert : Je n'arrive pas à trouver un bon exemple. 
Journaliste : Je pensais plutôt a des choses comme faire un saut en parachute ou autre. 
Robert : Ça c'est la ligne de la légalité et moi je suis loin là bas. 
Journaliste : Cela pourrait signifier n'importe quoi ! J'allais vous demandez si vous étiez un preneur de risque dans votre vie, mais je suppose que vous l'êtes donc je vais passer cette question ! Je suis fascinée par votre personnage, il aime tellement son frère, il se met dans des situations où on se dit que peut-être ce n'était pas une si bonne idée. A quel point êtes vous impulsif dans la vraie vie ? Est-ce que vous mesurez les choses, quelle genre de personne êtes-vous vraiment ?
Robert : Je suis une très ennuyante combinaison entre être vraiment vraiment impulsif et soudainement j'hésite vraiment après coup. C'est très irritant pour les gens, c'est très bipolaire. 
Journaliste : Tant que vous avez une bonne politique de remboursement ce n'est pas grave. A quel point êtes-vous doué pour vous déguiser ? Quel a été votre meilleur déguisement ces dernières années ?
Robert : De façon exaspérante, j'ai utilisé le même déguisement pendant un moment, c'était presque encore plus reconnaissable, c'est comme si je marchais dans la rue sans rien. Je me souviens qu'à une période j'ai essayé ce déguisement naturel où vous essayez de faire une expression bizarre avec votre visage, je n'arrêtais pas de faire cela de la journée. 

Traduction : Sabine@therpattzrobertpattinson.blogspot.com

Aucun commentaire: