samedi 29 juillet 2017

Interviews vidéos de Robert Pattinson avec ETCanada lors de la première de Good Time au Festival Fantasia



Traduction :

Robert : C'est amusant, car généralement je joue beaucoup de personnages qui sont assez réactifs aux autres personnages qui l'entourent, alors que lui n'est qu'une boule d'énergie, de colère, c'est comme s'il lançait une grenade dans chaque situation, c'est vraiment vraiment marrant. 



Journaliste : J'ai aimé la partie qui parle de l'ancienne vie. Pouvez-vous dire au public qu'elle était votre ancienne vie dans le film ?
Robert : Vous voulez parler du chien, c'est probablement pour cette raison que j'ai fait le film, j'ai le sentiment que non seulement j'ai été un chien dans une ancienne vie, mais je suis un chien en ce moment et je serai à nouveau un chien quand je mourrai. C'est juste le hasard, je finirai dans le mauvais corps pendant une seconde.

Le journaliste l'interroge sur ses cheveux blonds dans le film. 
Robert : C'était marrant durant une seconde et ensuite mes cheveux se sont mis à tomber. J'avais l'impression d'avoir une guirlande de noël sur la tête. Ils se sont vraiment mis à tomber par touffe vers la fin, c'était marrant pendant un moment.

Le journaliste lui dit que les Canadiens l'adorent. 
Robert : J'ai le sentiment que les Canadiens sont plus ouvert parfois à quelque chose d'un peu plus étrange, même si ce n'est pas si étrange... je voulais vraiment venir à l'avant-première ici. Et puis les fans de films de genre sont quasiment à eux tout seul ce qui permet à l'industrie du film de survivre. C'est en quelque sorte un film de genre, je ne dirais pas que c'est un film indépendant ou autre, j'espère qu'ils l'adopteront. 


Update : Ajout d'un nouvel extrait de l'interview :



Traduction :
Rob nous a raconté que la vie sur le tournage n'est pas toujours en accord avec le titre du film. 
Robert : Dans le film il y a cet énorme chien, quand le chien travaillait je dormais dans sa cage, il n'y avait rien de plus fatiguant. 

La star de Twilight s'est faite un nom par elle-même avec des rôles plus sombres et des films indépendants depuis que la saga de vampires ados s'est terminée, mais il est toujours ouvert aux franchises. 
Robert : Je suis ouvert à tout, je n'ai pas de plan particulier, j'essaye seulement de lire autant que je peux et de rencontrer des gens intéressants, je recherche constamment des choses qui m'inspirent. Si vous faites une franchise, par définition, beaucoup de gens l'aimeront.

Good Time voit Rob devenir un petit délinquant qui essaie de réunir de l'argent pour faire sortir son frère de prison et il était excité de se rendre à la première Nord-Américaine à Montréal. 
Robert : J'ai le sentiment que les Canadiens sont plus ouvert parfois à quelque chose d'un peu plus étrange.

Un peu moins marrant, se teindre les cheveux en blond pour le rôle. 
Robert : C'était marrant durant une seconde et ensuite mes cheveux se sont mis à tomber par touffe.

Source Source

Traduction : Sabine@therpattzrobertpattinson.blogspot.com

Aucun commentaire: